Accident de voiture : Réaliser un constat à l’aide de drones ?

constat accident de voiture avec drone

Un concept venant de Belgique

Une nouveauté en Belgique, précisément à Ranst près d’Anvers,  l’Institut Belge pour la Sécurité routière ou IBSR et le service de police fédérale belge compte maintenant sur les drones pour capturer des images plus rapidement et plus précisément lors des accidents routiers. Ils gagneront alors encore beaucoup plus de temps dans la constatation des accidents, avant l’enlèvement des débris et des véhicules accidentés.

Pour se faire alors, deux drones de l’IBSR seront alors utilisés par la Police fédérale routière sur les lieux des accidents sur autoroute. Rappelons que l’objectif de ce projet est surtout d’accélérer le dégagement des autoroutes ce qui réduira encore plus les risques d’engendrer d’autres accidents, car c’est souvent lorsque des voitures sont accidentées que d’autres conducteurs font des fautes et entre en collisions.

Si toutefois vous vous demandez pourquoi utiliser des drones, la raison est d’autant plus simple : comme les grands sites d’accidents s’étendent sur plusieurs dizaines voir centaines de mètres carrés, cela faciliterait alors le relevé des différents éléments permettant d’effectuer le constat avant toute action de remorquage des véhicules et d’enlèvement des débris. Et à part ce gain de temps vraiment considérable,  l’utilisation de ces drones permet d’être encore plus précis quant à la façon de mesurer les distances de l’accident, et facilite également la reconstitution en 2D dans le cas d’incidents graves.  En effet, si avant les prises de vues aériennes lors d’un accident leur faisait perdre des heures, en exploitant les avantages de ce drone, ils pourront gagner deux fois plus de temps.  Ce qui leur permettrait de réduire considérablement les risques de bouchon et l’engendrement de nouveaux accidents !

Concernant les estimations de l’IBSR, le responsable précise que ces deux drones pourraient servir à constater environ 60 accidents par an. Donc pour ce premier lancement, la police fédérale routière et l’IBSR a prévu de tester ce projet pendant une durée d’un an, ce qui pourrait peut-être un  moyen considérable de réduire le taux des embouteillages en Europe pendant les accidents de route.

Vous allez sans-doute aimer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
drone avec un forfait mobile-4g
Piloter un drone avec un simple forfait mobile et la 4G ?

De nouveaux usages de drones Dans un futur proche il y a fort à parier que l'usage des drones va...

Fermer