L’actualité du drone en Avril 2017

L'actualité du drone en Avril 2017

Quoi de neuf dans le ciel en ce mois d’Avril 2017 ?

Les beaux jours arrivent et vous êtes toujours de plus en plus nombreux à vous intéresser aux drones et malheureusement les infractions à la réglementation sont par conséquent de plus en plus nombreuses … Des constructeurs de drones ont déjà pris les devant en restreignant drastiquement les libertés des pilotes et en les empêchant d’effectuer des vols illégaux directement depuis le hardware du drone.

C’est le cas par exemple de DJI et son tout dernier mini drone, le DJI Spark qui ne pourra pas décoller dans certaines zones et qui ne pourra pas enfreindre la réglementation locale.

Les pilotes ne pourront par exemple plus voler à une altitude de plus de 150 mètres comme il était possible de le faire avec le DJI Mavic Pro avant la dernière mise à jour de DJI GO.

Intercepter les drones illégaux

drone interceptor airspace systemsSi bien que des sociétés développent dorénavant des drones pour capturer les drones grâce à des systèmes de filet, c’est notamment le cas de la société Américaine Airspace System qui présente aux professionnels de la sécurité son nouveau drone : Interceptor, capable de venir capturer en vol les drones illégaux grâce à un filet.

L’objectif de ce drone est clairement affiché : Venir capturer les drones volants dans des zones illégales ou ne respectant pas la réglementation en vigueur en les faisant se bloquer dans un large filet afin de les rapatrier au sol. Bien entendu l’Interceptor est un drone très puissant équipé de 8 moteurs afin de pouvoir voler à haute vitesse pour effectuer la capture des drones « rebelles ».

Pour sa part la gendarmerie Française s’intéresse plutôt aux rapaces pour intercepter les drones illégaux, ce qui pour le moment fonctionne tout aussi bien ! En effet les oiseaux de proies ont une tendance particulière à chasser les drones, il n’est pas rare lorsque l’on pilote son drone dans la nature de voir ce genre d’oiseau voler à proximité voir venir attaquer nos engins volants !

Qui s’imposera dans la livraison par drone ?

drone dhl pour les livraisons testé en allemagneChaque mois nous apporte son lot d’annonce qu’en à la livraison par drone. C’est simple, depuis le début de l’année 2017, ce sont plus de 5 grandes compagnies qui ont décidées de s’intéresser de prêt à la livraison de petits objets par drones. En effet après Amazon, Laposte, DHL, Ehang, c’est maintenant au tour d’Airbus de se lancer dans l’aventure ! lorsque l’on pilote un drone on se rend vite compte que ces objets connectés seront tout à fait en mesure de transporter de petits colis dans un futur proche. Il y a encore des problèmes de logistique et des questions à se poser sur comment recharger efficacement les drones mais la principale problématique réside toujours dans la capacité des batteries LiPo qui est encore trop faible pour pouvoir réellement révolutionner la manière dont nos commandes en ligne sont livrées à notre domicile.

De la livraison par drone découlera le transport de personnes !

Il est certain que les avancés technologiques dans le domaine des drones civils vont permettre une révolution dans notre manière de nous déplacer, avec des technologies de stockage de l’énergie plus efficace comme par exemple les batteries au graphène, nous serons sans-doute capable dans un futur proche de transporter des personnes sur de longues distance et pour des durées supérieures à 30 minutes de vol. Le drone taxi Ehang 184 sera testé cet été à Dubaï et la communauté du drone est en ébullition autour de cette nouvelle qui parait sortir tout droit d’un film de science fiction !

Des discussions sur la réglementation

L'identification des drones en temps-réel pour bientôt ?Si en France la loi évolue et se renforce pour l’année 2018, dans le monde on remarque que de plus en plus de pays cherchent à mieux encadrer l’usage de ces engins volants. En effet depuis le succès de l’entreprise DJI qui domine le marché du drone à 75% avec des drones comme le Phantom 4 et le Mavic Pro, les pays cherchent de nouveaux moyens pour mieux encadrer l’usage de ses drones. Ainsi certaines proposition ont vus le jours afin de réfléchir à des moyens d’identifications voir de puçage des drones afin d’avoir en temps réel une géolocalisation des différents drones sur une zone précise.

Cela pose en fait de gros problèmes de respect de la vie privée et de concurrence déloyale et le Chinois DJI est pour le moment fortement opposé à cette idée. Les Etats vont sans doutes devoir travailler main dans la main avec cette société qui est incontournable en cette année 2017. Affaire à suivre donc …

Vous allez sans-doute aimer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
Le retour du karma de chez GoPro
Le Karma de GoPro est de retour !

Le retour après quelques difficultés ... Après l'épisode assez catastrophique des Karma tombant du ciel à cause de problèmes au...

Fermer