Des drones pour lutter contre le virus du SIDA
Voter pour cette page

Des drones pour la santé

Une première sur le continent Africain, plus précisément au Malawi. En effet, ce dernier testera un nouveau, et le premier couloir aérien réservé aux drones pour la lutte contre le Sida.

Pour la toute première fois en Afrique, les drones, qu’habituellement la majorité des personnes utilisent pour réaliser des vidéos ou des prises de vue aériennes, seront utilisés pour l’évaluation des dégâts d’une inondation ; pour l’envoi d’aide en urgence ou aussi pour lutter contre le Syndrome d’Immuno Déficience Humaine.
Afin de gagner du temps, les drones seront surtout utilisés pour le transport d’échantillons de sang dans les zones les plus isolées du pays. Comme nous le savons, les drones de dernières génération sont capable de porter plusieurs kilo de charge utile , l’utilisation de ce dernier pourrait faciliter le transfert d’échantillon de sang vers un centre de santé à un laboratoire.
Cette nouvelle ne marquera pas l’histoire de l’aviation, mais entrera sûrement dans les annales de la Lutte contre le Sida. Sans compter que l’utilisation de cette toute nouvelle stratégie engendrerai des actions un peu plus rapide et moins coûteuse, d’autant que le transport de prélèvement par véhicule ou moto coûterait environ 1 millions de dollars par an au pays.

En autorisant ces vol d’essais, le Malawi pourra alors effectuer son tout premier test de transports le mois d’avril prochain avec l’ouverture de son tout premier couloir aérien pour les drones.

De ce fait, il traversera principalement les communautés rurales autour de la capitale Lilongwe. Si le test de deux ans effectués par le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance s’avèrere concluant, les Africains pourront alors bénéficier de l’aide des drones dans d’autres domaines comme : la recherche agricole, la surveillance de chantiers ou de plantations, mais pourquoi pas aussi l’envoi d’aide, …

Encore une révolution qui sera particulièrement utile pour faciliter la vie et l’évolution humaine.

Previous PostNext Post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *