Test du drone DR 60 W de PNJ

PNJ-DR-60-W

Le drone est le nouveau jouet que les enfants et les grands enfants veulent trouver dans leur paquet cadeau. Il existe différentes sortes  de drones ; des drones pour jouer seul ou à plusieurs, des drones pour faire des courses, des drones pour faire de petites prises de vues aériennes et des drones qui sont des véritables caméras volantes ultra perfectionnées. Bien évidement, le prix d’un drone augmente à mesure que le drone est sophistiqué.
PNJ, distribue des drones de jeu, de course et de prise de vue aérienne à un prix accessible. Nous avons déjà eu l’occasion de vous en présenter quelques un, et aujourd’hui nous allons voir le DR 60 W.

Présentation

Le DR 60 W est un drone muni d’une caméra VGA amovible. Le pilotage se fait avec une radiocommande avec  retour vidéo sur votre téléphone ou directement à partir de votre téléphone.
Le drone est emballé dans une grande boite en carton. Dans le pack, vous trouverez le drone et sa caméra amovible, une radiocommande 2.4GHz avec son support  pour smartphone, 2 jeux de 4 hélices dont un jeu à monter directement sur le drone et l’autre jeu sert de rechange, des protections pour les hélices, 2 trains d’atterrissage,  une batterie Li-Po 600 mAh, un chargeur USB et un mode d’emploi.

Design

Le drone est un quadricoptère en forme de croix. Les bras et le module forment un seul bloc. Le fait de ne pas avoir de jointures a l’avantage de le rendre moins sensible aux casses, ce qui n’est pas le cas par exemple au niveau de la fixation de la caméra qui se fait par de simples pincettes en plastiques pas très sécurisantes car elles risquent de se casser au moindre choc, pareil pour les patins d’atterrissages, qui sont pourtant les protections pour la caméra lors de l’atterrissage, comme ils sont amovibles, la fixation se fait par des clip pas très solides, gare aux atterrissages un peu musclés car les patins et la caméra risquent de se détacher.
Le matériau utilisé pour la conception est du plastique. Le drone est de couleur blanche avec des touches bleues et noires. Sur le dos du drone le logo PNJ Drone est imprimé en bleu et noir et au niveau des hélices il y en a deux de couleur bleue et deux de couleur noire.
Sur les bras du drone, on peut voir des grilles de prise d’air qui servent sans doute à refroidir le compartiment qui abrite les composants électronique du drone. Sur l’avant du drone, entre deux bras, il y a un Led qui s’allume par un bouton sur la radiocommande. L’emplacement de la batterie se trouve à l’arrière du drone dans une trappe. Pour brancher et débrancher le drone, il faut sortir le connecteur et le débrancher le brancher à celui de la batterie avant de faire entrer la batterie ou après avoir sorti la batterie. Le bouton ON/OFF se trouve à côté de la trappe pour la batterie.
Le design en lui-même est agréable et les finitions sont biens réalisées, par contre le drone ne donne pas cette sensation de sécurité  que devrait avoir un drone de cette taille (plus résistant au vent).
Pour les dimensions, le drone forme un carré de 33 cm pour une hauteur de 7cm. Le poids est de 115g. Comme le drone n’est pas pliable, il est difficile de le transporter dans un sac à dos de taille moyenne, par contre, la boite d’emballage est plutôt compacte, elle dispose d’un poignet et de compartiment pour ranger et protéger le drone et ses accessoires des chocs durant le transport. Vous pouvez donc l’utiliser pour transporter votre drone.
La radiocommande qui accompagne le drone est de couleur noire avec une petite touche de bleu sur la façade. La forme est rectangulaire avec le haut arrondi. A l’avant, on peut voir un support pour fixer votre téléphone. L’interface est composée par  deux joysticks qui permettent de diriger  le drone,  deux boutons sur la tranche supérieure et  5 interrupteurs sur la façade. La radiocommande est assez compacte permettant une prise en main est facile.

Caractéristiques techniques

Le drone est propulsé par 4 moteurs brushless permettant 4 niveaux de vitesse : lent, moyen et rapide. Les hélices sont de types bipales avec un code couleur et des numéros pour éviter de se tromper lors des fixations.
L’alimentation se fait par une batterie Lipo d’une capacité de 380mAh à 3.7 V permettant une autonomie estimée  de 6 minutes à 8 minutes dans des conditions optimales de vol. Cette autonomie est assez faible par rapport  aux autres mini drones de même catégorie qui peuvent justifier d’une autonomie variant entre 7 et de 10 minutes maximum en vol dans de bonnes conditions. Il faut savoir cependant, que par rapport à son prix, car toute technologie a son prix, si on compare le DR 60W avec les drones dans le même catégorie de prix, on peut dire que son autonomie est très correcte.Pour avoir une augmenter l’autonomie de votre drone, vous avez la possibilité de vous procurer une batterie supplémentaire que l’on peut utiliser en remplacement de celle fournie avec le drone. Chez PNJ, une batterie pour DR 60 W coûte environ 15€.
La recharge de la batterie se fait par un chargeur USB fourni dans le pack original. Pour recharger la batterie, brancher le chargeur sur le connecteur USB de votre ordinateur, sans dépasser les 60 minutes de charge même si le témoin de indique que le drone n’est pas encore chargé.
La caméra est une mini caméra VGA. La caméra du DR 60 W est amovible. Il est donc tout à fait possible de voler sans la caméra si vous le souhaitez, mais vous vous privez alors d’un retour vidéo  de la caméra sur votre téléphone. Elle se fixe sur le ventre du drone à l’aide de deux pattes en plastique. Cette caméra a une fonction vidéo et photo. Vous pouvez donc prendre des clichés et vous pouvez enregistrer des vidéos en VGA à 30ips.
En ce qui concerne la qualité de l’image, elle est ce qu’on peut attendre d’une caméra VGA. Si vous les utilisez sur des petits écrans, ils sont acceptables, mais autrement (c’est du 640 x 480p, 0.3Mp) la qualité n’est pas exploitable. D’autres parts, en l’absence de stabilisation, les images bougent beaucoup.
Le DR 60 W dispose d’une fonction qui permet de faire des figures acrobatiques. Ces figures sont accessibles depuis un bouton sur la radiocommande.
Le drone est livré avec une radiocommande. La radiocommande est alimentée par 4 piles de types AAA non fournies dans le pack. La transmission des données est analogique et se fait sur une fréquence de 2.3GHz. La connexion avec le drone se fait donc par onde et  la portée maximale est de 100m. Lorsque vous utilisez la radiocommande pour piloter, vous recevez un retour vidéo par wifi sur votre téléphone. La portée du retour vidéo est de 50m
Le drone s’utilise avec l’application PNJ drone. L’application est compatible avec les appareils IOS et Android et peut-être téléchargée gratuitement sur l’App Store et Google Play. L’application vous donne la possibilité de recevoir un retour vidéo sur votre téléphone, vous donne accès à divers réglages et commandes du drone et vous permet de piloter le drone. Avec le téléphone, la portée du signal est de 50m. L’interface de l’application est très simple ce qui le rend facile à utiliser même pour les novices.
Compte tenue de sa taille, le DR 60 W est surtout un drone d’extérieur, cependant, si disposez d’un espace suffisamment grand, vous pouvez l’utilisez en intérieur. Pour plus sécurité, le drone est livré avec des protections que vous pourrez monter devant chaque hélices. Cela protège les hélices et vos affaires des dégâts dus aux éventuels accidents de pilotage.
Ce drone ne dispose pas d’aucune technologie, ni de système de stabilisation en vol ou de maintient d’altitude. Ainsi, le drone a du mal à garder une trajectoire et encore moins à garder un vol stable. Il sera aussi plus sensible aux coups de vents un peu forts qui le feront dériver. Les boutons de trims sur la radiocommande permettront au pilote de compenser les dérives du drone.

Fonctionnement et utilisation

  • La radiocommande

Par défaut, la radiocommande est sur mode. Cela signifie que le joystick gauche contrôle les gaz (monter et descendre) et le lacet (rotation à gauche et à droite) tandis que le joystick droit contrôle le tangage (inclinaison avant et arrière) et le roulis (inclinaison gauche et droite).
Pour les autres boutons, le bouton sur la tranche supérieure gauche permet de changer les vitesses tandis que celui de droite contrôle le Led à l’avant du drone et permet d’effectuer les figures acrobatiques. Le commutateur à droite du joystick gauche est le trim A et celui du bas est le trim B. Le commutateur  gauche du joystick droit est le Trim D et celui en bas est le trim C. Le bouton du milieu est celui qui sert à allumer et à éteindre la radiocommande.

  • Drone

Le drone est pratiquement monté dès sa sortie de l’emballage. Avant de l’utiliser, il ne vous reste qu’à monter les protections des hélices et à connecter la batterie préalablement chargée.  Si vous devez remplacer une hélice, veillez à bien suivre le code couleur et le code numérique sur les hélices pour éviter de se tromper dans le montage car il y en a deux qui se montent dans le sens horaire et deux autres dans le sens antihoraire.
Téléchargez l’application sur votre téléphone puis une fois que c’est fait, lancez l’application en appuyant sur « Play » sur le premier écran. Vous constaterez sur cet écran deux autres icônes  l’un vous permettant d’obtenir de l’aide et l’autre donnant accès aux réglages des paramètres. Si vous entrez dans l’écran du paramètre, vous y trouverez un bouton  à activer permettant la sauvegarde automatique des derniers paramètres configurés, un autre bouton permet de réinitialiser tous les paramètres et enfin un dernier bouton à activer permet de changer l’interface de contrôle du mode 2 au mode 1 si vous utilisez le téléphone pour piloter le drone.
Vous avez trois façons possibles de piloter le drone. Le plus facile est d’utiliser la radiocommande, dans ce cas, le téléphone vous servira surtout d’écran pour le retour vidéo, mais il faut savoir que les fonctions de prise de vues ne sont accessibles que sur l’interface de contrôle de l’application dons vous aurez toujours besoin du téléphone. Vous avez aussi la possibilité d’utiliser votre téléphone en utilisant l’interface de contrôle de l’application et la dernière façon est toujours avec le téléphone mais en utilisant le contrôle par inclinaison sensorielle.  Avec ce mode, il  vous suffit d’incliner le téléphone vers la direction que vous voulez que le drone prenne. Les gaz et le lacet restent sur le joystick gauche.
Le décollage et l’atterrissage se font manuellement. Pour décoller, il faut pousser  doucement le joystick gauche vers le haut et pour atterrir, il faut faire descendre le drone doucement jusqu’à ce qu’il touche terre.
Au moment du décollage, vous n’utilisez pas le joystick droit. Normalement, devrait seulement s’élever à la verticale. Si le drone dévie d’un côté ou e l’autre, c’est qu’il dérive. Il faut alors compenser en utilisant les trims. si le drone tourne sur lui-même vers la gauche, poussez sur le trim B vers la droite, si le drone tourne sur lui-même vers la droite, poussez sur le trim B vers la gauche, si le drone dérive vers la gauche, poussez le trim C vers la droite, si le drone dérive vers la droite, poussez le trim C  vers la gauche, si le drone dérive vers l’arrière, poussez le trim D vers l’avant, si le drone dérive vers l’avant, poussez le trim D vers l’arrière.
Pour faire les prises de vues, vous devez utiliser les icônes représentants un appareil photo (photos) ou une caméra (déclenche et arrête l’enregistrement vidéo) sur la barre de menu à l’écran de votre téléphone. Les prises de vues seront enregistrées directement sur la mémoire de votre téléphone.
Le DR 60 W dispose d’une fonction flip. Avant de faire une figure acrobatique avec votre drone, veille à ce qu’il soit à une hauteur convenable (3m du sol, 3m au dessous du plafond) pour pouvoir compenser ensuite. La fonction flip s’active avec le bouton sur la tranche supérieure. Si vous êtes en vitesse lente ou moyenne, appuyez sur le bouton flip puis utilisez le joystick droit pour contrôler la direction du flip. Si vous êtes en vitesse rapide, il vous suffit de pousser le joystick droit vers la direction dans laquelle vous faire le flip sans appuyer sur le bouton flip, il faut compenser en maintenant le joystick gauche vers le haut pour que le drone reste en l’air après la figure.
Vous avez la possibilité de faire voler votre drone la nuit avec son puissant Led à l’avant et sous les bras qui l’éclaire. Pour activer et désactiver le Led à l’avant du drone faites un appui court sur le bouton du flip.
Pour pouvoir s’adapter à tous les niveaux d’expérience du pilote, le drone vous propose 3 niveaux de vitesse possible que vous pouvez régler à partir du bouton sur la tranche supérieure gauche.
La vitesse lente correspond à  40% de la vitesse maximale ; c’est celle qui convient le plus aux novices ou pour vous faire la main sur las commandes du drone la première fois. La vitesse moyenne correspond à 60% de la vitesse maximale. Avec un peu de pratique, une fois que vous avez bien le drone en main, vous pouvez passer  ce second niveau de vitesse. Avec le niveau vitesse rapide, le drone atteint 100% de sa vitesse maximale. Ce niveau permettra aux pilotes expérimentés d’avoir de belles sensations de vol.

Conclusions

Le drone DR 60 W est un bon drone pour se faire la main sur le pilotage des quadricoptères mais il dispose aussi d’un niveau de vitesse rapide qui permet d’avoir de belles sensations. Il peut-être piloter avec un téléphone ou avec une radiocommande et son application dédiée vous permettra de recevoir un retour vidéo sur votre téléphone. Il possède une fonction flip que vous pouvez commander en un clic sur votre radiocommande et enfin, il est proposé à un prix inférieur à 80€.
D’un autre côté, ce drone a aussi beaucoup de défauts qui pourraient vous faire hésiter avant de l’acheter.
Pour commencer, nous avons constaté que les fixations de la caméra et des patins d’atterrissage sont trop fragiles alors qu’ils se trouvent sur le ventre du drone ils risquent d se casser durant un atterrissage un peu raté.
D’autres parts, l’autonomie est vraiment trop juste et ne permet pas vraiment de s’amuser avec le drone.
En ce qui concerne la qualité de l’image, si vous êtes ne serait-ce qu’un peu exigeant au niveau de la qualité de l’image, il vaut mieux passer votre chemin, vous risquez de déchanter très vite. Cependant, il serait injuste de comparer ce drone avec les mini drones de DJI par exemple ou de Parrot car la catégorie de prix est vraiment différente.
Et enfin, ce drone est quand même assez pauvre en technologie, il ne dispose ni de GPS/Glonass, ni de capteurs pour la stabilisation de vol, ni de stabilisation de l’image, mais comme je l’ai fait remarquer plus haut, chaque technologie que l’on ajoute à un drone va faire augmenter son prix.
Bref, compte tenue de son prix, ce drone offre de belles prestations et vous permettra de vous entrainer au pilotage d’un drone.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
PNJ-DR-Smart-HD
Test du drone DR Smart HD de PNJ

Avec le développement du marché des drones, les gens s’intéressent de plus en plus à ces petits engins mais hésitent...

Fermer