Test du drone PNJ Vega

pnj vega

Vous voulez vous lancer dans l’achat d’un drone mais vous êtes novice et vous avez peur d’investir dans un drone à plus de 1000€ sans avoir aucune idée de la façon dont on pilote ou on manipule des drones.
Nous avons une solution pour vous. PNJ met à votre disposition plusieurs gammes de drones, dont des drones pour les prises de vues aériennes,  et de mini drones à un prix très accessible. Ces drones ont des fonctionnalités et des caractéristiques  qui vous permettront de vous faire la main sur le pilotage d’un drone et les fonctions de prises de vues aériennes.

Présentation du produit

Le drone Vega de PNJ est un quadricoptère de taille moyenne. Il est équipé d’une caméra qui peut prendre des photos et  enregistrer des vidéos HD.
Le drone est emballé dans une grande boite en carton. Les éléments du drone et le drone lui-même sont rangés dans des compartiments qui les protègent des chocs durant le transport.
Dans le pack original, vous pourrez trouver le drone Vega, la caméra HD amovible déjà fixée sur le drone, la radiocommande 2.4GHz, 4 hélices déjà montée plus 2 hélices de rechange de plus, des protections pour les hélices, une batterie Li-Po pour le drone, un chargeur USB et un mode d’emploi très complet.

Design

Le drone Vega est un quadricoptère en forme de X. Le module a une forme fuselée qui rappelle les avions de combats furtifs. Les bras sont intégrés au module du drone.
Le design est assez original, plutôt bien réalisé avec de belles finitions. La couleur du drone est blanche et grise avec de petites de touches de bleu.
La caméra se trouve au niveau du ventre du drone vers l’avant. A l’arrière de la caméra, il y a une fente pour une carte micro SD. Une fois installée, l’antenne Wifi de la caméra dépasse à l’avant du drone. La trappe pour l’emplacement de la batterie occupe l’arrière du drone. Le bouton pour mettre le drone sous tension se trouve sur le côté.
En matière de sécurité, le drone est équipé de patins d’atterrissage  et est livré avec 4 protections à monter devant chaque hélice. Pour bien discerner l’avant de l’arrière du drone quand il est en vol, des Leds de différentes couleurs sont intégrés aux bras du drone.
Concernant les dimensions, le Vega forme un carré de 30 cm de côté pour une hauteur de 7 cm. Le poids total est de 110g. Ce n’est pas un drone très encombrant. Si vous voulez l’emporter avec vous quelque part, il peut tenir dans un sac à dos. Le carton emballage a un poignet qui permet de  transporter le drone en toute sécurité lors de vos déplacements.
Le drone est livré avec une radiocommande. La radiocommande est de la même couleur que le drone, blanc, noir et vert. A l’avant de la radiocommande, vous trouverez l’antenne pour la transmission des données. Au dessus de l’antenne, il y a l’emplacement pour le support pour le smartphone. L’interface est composée par deux joysticks, des boutons de commandes et des signaux lumineux.

Caractéristiques techniques

Le drone est équipé de 4 moteurs brushless permettant 3 niveaux de vitesse : lente, moyenne et rapide. Les hélices sont de type tripale. Les  hélices de ce type apportent plus de stabilité en vol par rapport aux hélices de types bipales. Elles sont autobloquantes. Elles se montent grâce à un code couleur de manière à ne pas se tromper de sens. Il y a deux hélices qui se montent dans le sens horaire et deux autres dans le sens antihoraire.
Le drone est alimenté par une batterie Lipo de à 3.7V avec une capacité de 650 mAh. Cette batterie permet au drone d’avoir une autonomie variant entre 6 minutes et allant jusqu’à un maximum de 8 minutes dans des conditions optimales de vol. Même pour un mini drone, une autonomie de moins de 10 minutes est assez faible. Les mini drones concurrents ont une autonomie maximale de 10 minutes et en général, cette autonomie ne descend pas au dessous de 7 minutes. Pour plus d’autonomie, vous pouvez acheter  une ou deux batteries de rechange pour remplacer la batterie fournie quand elle est en charge. Vous pourrez trouver dans le commerce une batterie pour Vega. La recharge de la batterie se fait par un chargeur USB fourni dans le pack original. Pour recharger la batterie, il suffit de brancher le chargeur sur le connecteur USB d’un ordinateur ou d’un boitier USB/secteur. Il ne faut jamais charger la batterie pendant plus d’une heure  même si le témoin de indique que le drone n’est pas encore complètement chargé.
La radiocommande est alimentée par 4 piles de types AAA non fournies dans le pack original. La connexion entre le drone et la radiocommande se fait  par onde  sur une fréquence de 2.4 GHz, la portée du signal est de 100m la portée du retour vidéo est de 50m. L’interface de la radiocommande est composée par les joysticks, des boutons de trim et de commande ainsi que de signaux lumineux.
Le drone est équipé d’une caméra HD amovible. La caméra se fixe sur le ventre du drone grâce à système d’emboitement. La connexion entre la caméra et le téléphone sur lequel le retour vidéo est transmis  se fait par wifi et la portée du signal est de 50m. Vous pouvez régler la caméra manuellement sur un axe verticale de manière à ce qu’elle pointe un peu plus vers le bas, à l’horizontale ou vers le haut.
La qualité de l’image est plutôt bonne. Les couleurs sont fidèles et les contrastes bien présentes. Par contre, les images ne sont pas stabilisées et ainsi elles bougent beaucoup. Il y a aussi un effet Jello très présent sur les vidéos. Il est à remarquer qu’il n’y aucune option réglable concernant les prises de vues. Vous ne pouvez paramétrer ni la résolution de l’image ou de la vidéo, ni les modes de prises de vue, ni le format des prises de vues. Ce qui fait que les vidéos et les photos que vous avez prises sont difficiles à corriger ou à exploiter.
Les images sont enregistrées dans une carte mémoire micro SD non fournie avec le drone et disposant d’une capacité maximale de 32Go.
Pour les fonctionnalités en vol, le drone Véga dispose de trois niveaux de vitesses, lente, moyenne et rapide pour s’adapter à chaque niveau d’expérience du pilote. Pour sa stabilisation en vol, le drone a un gyroscope à 6 axes ainsi qu’un système d’ajustement de fréquence automatique permettant trims. Il y a aussi la fonction flip qui vous permet de faire des figures acrobatiques en un clic à partir de la radiocommande ou de votre téléphone selon le mode de pilotage que vous adoptez.
Le drone a une application dédiée que l’on doit télécharger dans votre téléphone. Cette application vous donne accès à un retour vidéo en temps réel des images enregistrées par la caméra, elle vous permet aussi de piloter via la radiocommande et enfin, elle donne accès à certaines fonctionnalités qui ne sont pas disponibles sur la radiocommande. L’interface est très simple mais complète et cela la rend très facile à utiliser. Sur un premier écran, on vous demande de choisir le drone que vous utilisez et sur un deuxième écran, il y a l’interface de contrôle de l’application.Elle est compatible avec les appareils sous IOS avec la version 6.1 ou supérieure ou les appareils sous Android avec la version 4.0 ou supérieur.
Le drone Vega est un drone destiné surtout à une utilisation en extérieure. Comme il est de taille moyenne, il n’est pas très sensible au vent comme les drones ultra compacts. Avec ses hélices tripales et son gyroscope à 6 axes, il est stable en extérieur et les carènes permettent de protéger les hélices des divers projectiles ou obstacles en cas de collisions.

Utilisation et fonctionnement

Radiocommande

Le pilotage avec la radiocommande se fait en mode 2. Le joystick gauche  permet contrôler les gaz et le lacet et le joystick droit permet de  contrôler le roulis et le tangage. Il est à remarquer que les commutateurs à droites et au dessous du joystick, ainsi que les boutons de couleur bleue en bas sur la façade sont factices. Vous pourrez voir un bouton avec un appareil photo et un autre avec une caméra parmi les boutons factices mais ils ne sont pas actifs.
Le  bouton sur la tranche supérieure gauche permet de changer de vitesse tandis que celle  de droite permet d’activer le flip à 360°.  Les deux interrupteurs  à gauche et en bas du joystick gauche sont les trims de déplacement avant/arrière et gauche/droite.
En haut, au milieu, il y a le support pour le téléphone. Sur façade, en haut, on peut voir un Led dont les signaux lumineux permettent de vous informer de l’état du couplage de la radiocommande avec le drone, il s’allume en rouge lorsque la radiocommande est allumé et il clignote lorsque le niveau de batterie de la radiocommande est faible.
Le gros interrupteur au milieu des deux joysticks sert à allumer et éteindre la radiocommande.

Le drone

Le Vega est déjà pratiquement monté dès sa sortie de l’emballage, mais avant de commencer à l’utiliser, il faut installer la batterie chargée,  les protections pour les hélices devant chaque hélice.
Nous avons remarqué que l’insertion et l’enlèvement de la batterie étaient un peu pénible. Il faut ouvrir la trappe puis tirer sur le fil avec le connecteur à l’extérieur avant de brancher la batterie puis tout remettre à l’intérieur puis de refermer la trappe et pour le débrancher, il faut tirer sur la batterie avec le connecteur branché puis une fois la batterie à l’extérieure, on la débranche. Ce n’est pas une procédure compliquée, l’ennui c’est qu’on a peur de casser le fil à force de tirer sans cesse dessus pour brancher et débrancher la batterie.
Quand on monte les hélices, il faut savoir qu’il y en a deux qui se fixent dans le sens horaire et deux autres dans le sens anti horaire. Pour ne pas se tromper dans le montage, il y a un petit code inscrit sur l’hélice correspondant au moteur sur lequel il doit être fixé.
Vous pouvez choisir de monter ou non les protections des hélices et comme elle est aussi amovible, vous pouvez choisir de monter ou non la caméra, sachant que sans caméra vous n’avez pas de retour vidéo sur votre téléphone (et pas de prises de vues possible aussi bien sûr)
Il faut aussi télécharger l’application dédiée sur votre téléphone. Procédez au couplage du drone avec la radiocommande et activez le wifi de votre téléphone pour l’appairer avec la caméra. Une fois cette procédure réussie, lancez l’application sur votre téléphone et vous recevrez le retour vidéo sur votre écran ainsi qu’une interface de contrôle pour le drone.
L’interface de contrôle de l’application comprend une barre de menus avec  plusieurs boutons. Vous pouvez alors renverser l’écran si vous êtes gaucher par exemple, régler les trims, changer les vitesses, prendre des photos, déclencher ou arrêter les vidéos et enregistrer les prises de vue directement sur la carte SD, pré visualiser les prises de vue.
Sur le milieu de l’écran, on peut voir les deux traditionnels joysticks, les boutons pour activer  la fonction flip, le mode de locking route, le mode pilotage par inclinaison sensorielle.
Vous pouvez piloter le drone de trois façons disponible :
Avec la radiocommande fournie. Vous contrôlerez alors les gaz, le lacet, le tangage et le roulis, la fonction flip, le changement de vitesse et les trims  à partir des boutons de la radiocommande. Sur le téléphone, car il sera toujours utile, servira d’écran pour le retour vidéo et pour déclencher les prises de vues. Pour prendre des photos, appuyez sur l’icône qui représente un appareil photo, pour déclencher et arrêter les enregistrements vidéo appuyez sur l’icône représentant une caméra.
Avec  le téléphone. Vous pilotez alors le drone avec l’interface de contrôle de l’application.
Le mode de pilotage par contrôle sensorielle consiste à piloter le drone avec le téléphone mais pour diriger le drone il faut pencher le téléphone vers la direction que l’on veut que le drone prenne. Les gaz restent sur les joysticks virtuels à l’écran.
Le décollage et l’atterrissage se font manuellement. Une fois en l’air, normalement le gyroscope à 6 axes devrait maintenir un vol stable, mais si vous constatez une petite dérive, vous pouvez compenser avec les trims. Si le drone dérive vers la gauche, poussez le trim à gauche du joystick vers la droite, si le drone dérive vers la droite, poussez le  vers la gauche, si le drone dérive vers l’arrière, poussez le trim sous le joystick droit vers l’avant, si le drone dérive vers l’avant, poussez  le vers l’arrière.
Le drone Vega a une fonction locking route. Cette fonction surtout destinée au confort des débutants qui ont du mal à trouver les commandes quand l’avant du drone change de direction. Avec cette fonction, quelque soit la direction de la tête du drone, les commandes restent les mêmes. La fonction locking route s’active depuis l’interface de contrôle de l’application.
Le drone Vega  a une fonction flip. La fonction flip consiste à faire faire une figure acrobatique à votre drone. Avant de faire une figure acrobatique avec votre drone, veille à ce qu’il soit à une hauteur convenable (3m du sol) pour pouvoir compenser ensuite. La fonction flip s’active avec le bouton sur la tranche supérieure à droite de la radiocommande ou sur l’écran du téléphone. Appuyez sur le bouton flip puis utilisez le joystick droit pour contrôler la direction du flip.

Conclusions

Le drone Vega est un petit drone plutôt simple à utiliser pas compliqué du tout. C’est le drone idéal pour commencer si on préfère s’entrainer  sur un drone moins onéreux et investir plus tard lorsqu’on a plus d’expérience sur un drone plus complet.
Malgré son prix inférieur à 60€ chez PNJ, ce drone a quand même de bonnes prestations. Son design est bien pensé, ses accessoires sont complets, il dispose d’un système de stabilisation et d’une fonction flip assez amusante. Ce drone est équipé d’une caméra HD. La qualité de l’image est ce qu’elle est en l’absence de stabilisation et de toute autre option, mais elle a le mérite d’avoir de belles couleurs et une bonne contraste.
On aurait aimé une petite stabilisation pour les prises de vues, quelques capteurs pour mieux stabiliser le drone, une batterie avec une plus grande capacité, mais comme il a été souligné plus haut, on ne peut pas tout avoir avec un prix aussi bas.
Bref, le Véga est un bon drone pour se faire la main dans le pilotage d’un quadricoptère, par contre si vous recherchez un drone pour avoir de belles images aériennes, investissez plutôt dans un drone plus cher mais plus complet et perfectionné, beaucoup plus cher certes, mais qui vous satisfera plus au niveau des prises de vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
Tello DJI Ryze
Le mini drone Tello de Ryze et DJI

Une fois encore DJI fait trembler la concurrence. En effet, en association avec  Ryze, DJI sort le marché un nouveau...

Fermer