Test du drone Toruk AP 10 Pro
Voter pour cette page

Le marché des drones tout public est en plein expansion depuis quelques années et la concurrence fait rage. Outre quelques marques très connus qui produisent des drones ultra perfectionnés et qui font référence, d’autres marques moins prestigieuses proposent aussi des produits intéressants et qui valent le détour.
PNJ, distributeur  en France des drones commercialisés par AEE, commence à se faire un nom avec ses gammes diversifiées de drone et son rapport qualité/prix raisonnable. Nous avons  déjà eu l’occasion de vous présenter plusieurs drones distribués par PNJ dans diverses gammes, des drones de courses, des drones de combat, des caméras volantes.
Pour cette fois, nous allons vous présenter le Toruk AP 10 Pro avec toutes ces caractéristiques, ses points forts et ses points faibles.

Présentation

Le Toruk AP 10 Pro est un quadricoptère. Il est équipé d’une caméra HD 1080p, d’une puce GPS, de fonction de vols automatisés et se pilote avec une radiocommande.
Le pack original est composé du drone TORUK AP10 PRO, une batterie Li-Po 3S 5300 mAh, un chargeur balanceur, un jeu de  4 hélices ainsi qu’un autre jeu de 4 hélices de rechange, des protections pour les hélices, une radiocommande avec un support pour smartphone  et une sangle de sécurité, 4 piles pour la radiocommande, un répéteur Wifi, un clé, un tournevis,   un vis pour le montage du répéteur Wifi et un chargeur micro USB pour le charger , et enfin, un guide d’utilisation.

Design

Le drone Toruk AP 10 Pro est formé par un module et les bras. Le module est de forme un peu trapue. Le haut est ovale et la base est rectangulaire. Le module porte tous les éléments électroniques du drone.
Les bras sont intégrés au module. Sous chaque bras, on peut voir des Leds ainsi que des patins d’atterrissages. Les Leds en plus de vous permettre de mieux distinguer le drone quand il est en vol et de différencier l’avant de l’arrière,  sont une manière pour le drone de communiquer avec vous. Chaque clignotement a une signification, il peut vous informer d’une procédure en cours ou d’un problème au niveau du fonctionnement du drone. Vous pourrez trouver la signification des clignotements dans le manuel d’utilisation livré dans le drone.
La caméra est encastrée à l’avant du drone. Seul l’objectif dépasse. La caméra est logée dans un solide boitier qui le protège d’éventuels chocs.
En dessous de la caméra, il y a une fente destinée à accueillir  une carte mini SD et sur côté gauche au niveau du flanc du drone il y a un connecteur micro USB
La batterie est située dans une trappe au niveau du dos de l’arrière du drone. Sur le dos de la batterie, il y a un écran LCD et un bouton qui permettent de vérifier le niveau de charge de la batterie.  Elle s’insère et se retire facilement par un système de tiroir. Au dessus de la batterie il y a un interrupteur pour mettre le drone sous tension et un Led qui s’allume lorsque le drone fonctionne.
Le drone est de couleur blanche avec des finitions noires et rouges. Il y a une bande noire sur le dos et le logo AEE écrit en rouge à l’avant et des bandes rouges sont imprimées sur les bras arrières.
Le drone est fait en matière plastique. La facture est de très bonne qualité et les finitions ont été soignées.
Le drone est assez grand. Le drone forme un carré de 37 cm de côtés pour une hauteur de 1.4 Kg. Il n’est pas pliable, donc on ne peut pas le mettre dans un sac à dos, par contre même s’il est très volumineux, vous pouvez utiliser l’emballage du drone pour le transporter en toute sécurité. Pour faciliter le transport, la boite est munie d’un poignet et la fermeture est sécurisée.
La radiocommande est assez grande elle aussi. Pour un enfant par exemple elle sera un peu trop volumineuse et lourde. Elle est de la même couleur blanche que le drone. Sur le haut, on peut voir le répéteur Wifi ainsi que le support pour un smartphone. L’interface comporte deux joysticks, des boutons et des interrupteurs pour commander le drone ainsi que des signaux lumineux  pour vous informer d’une procédure en cours ou de l’état de la connexion avec le drone ou de l’étalonnage des leviers de commande. Vous pourrez trouver la signification des clignotements de la radiocommande dans le manuel d’utilisation du drone.

Caractéristiques techniques

Le drone est équipé de 4 moteurs brushless capablent de le propulser à une vitesse maximale de 72 Km/h. La vitesse de croisière est  comprise entre  36 Km/h et 54 Km/h. La hauteur maximale que le drone peut atteindre est de 1 Km.
Les hélices sont de type bipale avec une dimension de 25.4 cm de diamètre (10’’). Elles sont autobloquantes. Les capuchons des hélices ont un capuchon avec un code couleur de manière à ne pas se tromper lors du montage. Les hélices avec un capuchon noir se fixent sur les moteurs avec l’inscription P.
Le drone est alimenté par une batterie de type Lipo 3S à 11.1V avec une capacité de 5300 mAh. Le drone dispos d’une autonomie variant entre 15 et 20 minutes selon les conditions de vol. Pour un drone de ce type, une autonomie maximale de 20 minutes est tout à fait correcte. Il est possible si vous le souhaitez vous procurer une batterie de rechange pour augmenter l’autonomie, mais il faut savoir qu’une batterie pour Toruk AP 10 Pro coûte environ 170€. La recharge se fait par le chargeur secteur fourni dans le pack.
La radiocommande est quand à elle alimentée par 4 piles de type AAA qui sont fournies dans le pack original du drone.
Le Toruk est un drone avec une caméra avec un capteur CMOS de 16Mp. L’angle de vue est de 120°, l’optique f/2.9. La résolution des vidéos est en Full HD 1080p à 60i/s, 960p à 48i/s, 720p à 60i/s et en WVGA à 120i/s. Le format de la vidéo est en MP4. La résolution des photos est de  4608×3456, en 16/12/8 Mp. La caméra est stabilisée sur l’axe vertical, le tilt (haut, bas).
La qualité de l’image est correcte. La stabilisation fait son travail et les vidéos sont assez fluides même si elles bougent un peu quand le drone fait des mouvements brusques. Sous certains angles, les hélices peuvent se voir dans la vidéo et aussi sur les deux coins supérieurs des photos et à cause de l’objectif grand angle il y un effet fisheye sur les images (photo et vidéo).
Les vidéos et les photos sont nettes, les détails sont bien présents et les contrastes et les couleurs sont bons.
Les images sont enregistrées dans une carte micro SD. Le drone est compatible avec les cartes avec une capacité allant jusqu’à 64Go. La carte micro SD n’est pas fournie avec le drone.
Le drone est équipé d’un GPS qui s’active automatiquement dès qu’il acquiert un signal satellite. Le GPS participe au positionnement du drone et permet une meilleure stabilisation et un vol stationnaire stable. Il est aussi équipé d’une boussole utilisée pour le positionnement et la navigation.
Le Toruk AP 10 Pro utilise la nouvelle application AEE AP+. Cette application permet de recevoir un retour vidéo en temps réel sur votre téléphone. Il permet aussi d’avoir accès au réglage de différents paramètres comme le réglage de la résolution vidéo ou photo, le réglage du mode rafale, des angles de vues, et bien d’autres encore. L’application est téléchargeable gratuitement sur l’App Store et Google Play. L’application est compatible avec les appareils sous IOS avec la version 6.1 ou supérieure ou les appareils sous Android avec la version 4.0 ou supérieur.
La connexion entre le drone et la radiocommande se fait par wifi. Avec le répéteur Wifi, la portée du signal est de 300m, et la portée du retour vidéo est de 100m.
Compte tenue de sa taille et du fait qu’il utilise le GPS pour sa stabilisation et le RTH, le Toruk AP 10 Pro est destiné pour une utilisation en extérieur.

Utilisation et fonctionnement

La radiocommande

Le pilotage avec la radiocommande se fait en mode 2. Le joystick gauche sert donc à contrôler les gaz et le lacet et le joystick droit sert à contrôler le roulis et le tangage. Pour les autres boutons sur le drone, le bouton sur la tranche supérieure gauche permet d’ouvrir et de fermer un crochet sur le drone (accessoire optionnel) tandis que celle de droite permet d’activer le RTH.
En haut à gauche il y a deux interrupteurs. Le plus petit est un commutateur de vitesse. Vous pouvez choisir entre trois modes de vitesses possibles :  le mode sport, c’est avec ce mode que le drone atteint les pointes de vitesses, le mode conduite, avec ce mode, la vitesse est modérée, le drone garde une vitesse de croisière moyenne et enfin le mode économique dans lequel le drone garde la vitesse la moins élevée. C’est le mode idéal pour les novices.
Le grand interrupteur sert à l’étalonnage. En position OK, cela signifie que l’étalonnage du levier de commande est bon, en position ADJ vous pouvez procédez à l’étalonnage du levier de commande, sur la position du milieu, il permet de procéder à l’appairage du drone avec le répéteur Wifi.
Au milieu, en haut, il y a trois Leds qui servent à indiquer de droite vers la gauche, le niveau des piles de la batterie, l’indicateur de l’état de la radiocommande et enfin, le dernier indique les prises de photos.
En haut à droite, il y a aussi deux interrupteurs.  Celui de gauche permet de choisir le mode de vol. En position haute vous choisissez le mode GPS, en position basse c’est le mode  Null et au milieu, c’est le mode normal.
Le bouton en bas avec un cercle vert permet de déclencher les enregistrements vidéo, le bouton juste à droite sert à arrêter l’enregistrement et le bouton le plus à droite permet  de prendre des photos. Le gros interrupteur blanc en bas de la radiocommande sert à l’allumer et à l’éteindre.

Le drone

Avant de pouvoir utiliser le drone, il faut monter les hélices, le répéteur Wifi et la batterie les deux préalablement chargée. Les hélices sont de type autobloquantes ainsi, le montage ne nécessite pas d’outil, il suffit de le serrer  correctement. Le drone est livré avec des  protections d’hélices. Il est préférable de les monter au début si vous n’êtes pas encore habitué au pilotage des drones. Une fois habitué, vous pouvez les enlever d’autant plus qu’ils se voient beaucoup dans les vidéos et les photos. Mais soulignons-le, les protections sont là pour une question de sécurité.
Téléchargez l’application dédiée au drone sur votre  puis procédez au couplage du drone avec la radiocommande et le couplage de la radiocommande au répéteur Wifi.
Une fois le couplage terminé, lancez l’application. Vous recevrez alors un retour vidéo ainsi qu’une interface de contrôle sur votre écran. Pour regarder les retours vidéo en temps réel, fixer votre téléphone sur le support qui lui est destiné sur la radiocommande. Vous pourrez y trouver:
des informations  comme le nombre de satellite que le GPS a trouvé, le niveau de la batterie, l’intensité du signal Wifi, le réglage des paramètres de vol, l’indication de l’angle de vue, la résolution d’enregistrement vidéo, la durée restante d’enregistrement vidéo ou le nombre de photos qu’il est encore possible d’enregistrer sur la carte Micro-SD avec le réglage de résolution actuel, le nombre de fichiers photos ou vidéos enregistrés,
Des données de télémétries comme  la hauteur à laquelle le drone vol, la distance parcourue par le drone à partir du point de départ, la vitesse de vol en temps réel et des boutons de commandes comme le bouton pour le zoom avant et un autre pour le zoom arrière. La possibilité maximale de zoom est de 4x, une icône pour visualiser les images dans  l’album, un bouton pour retourner au menu précédent, un bouton de réglage de la caméra, un bouton de sélection de fonction de la caméra, un bouton d’opération de fonction de la caméra  pour exécuter  différents modes de prise de photos.
Le décollage se fait manuellement. Pour cela, commencez par allumer les moteurs en  poussant les deux joysticks en diagonal  vers le bas et vers l’extérieur. Une fois que les hélices commencent à tourner, relâchez les deux joysticks et poussez doucement la manette des gaz vers le haut pour faire décoller le drone. Une fois en l’air, le GPS s’active automatiquement pour le positionnement du drone dès qu’il capte un signal satellite.
Pour enregistrer des photos et des vidéos, utilisez les boutons dédiés qui se trouvent sur la radiocommande. Il est possible à partir de la radiocommande de contrôler la rotation de la caméra sur un angle de 0 à 90°, cela vous permettra de faire de très belles photos panoramiques. Vous avez aussi beaucoup de possibilité de réglage de prise de vue comme la résolution de la vidéo et de la photo, le nombre d’images en mode rafale à 3, 6 ou 10i/s, un angle de vue large, moyen, étroit ou même super large.
Le drone dispose de deux  modes de vol possibles qui s’activent à partir de l’interrupteur S4 sur la radiocommande, en position la plus haute, c’est le mode GPS et quand vous lâchez les joysticks et qu’ils sont en position neutre et le drone effectue un vol stationnaire. Avec ce mode enclenché, les moteurs du drone ne démarrent qu’une fois que le GPS a acquis un signal. Lorsque cet interrupteur est descendu sur la position du milieu, le drone est en mode normal. Avec ce mode, quand vous lâchez les joysticks, le drone continue de garder son altitude, mais il ne se stabilise pas au même endroit, il va continuer à dériver à l’horizontal.
Le Toruk dispose d’une fonction de retour automatique à son point de départ. Cette fonction s’appuie sur les coordonnés GPS du point de départ, ce qui le rend très précis. Cette fonction se déclenche surtout par mesure de sécurité, en cas de perte signal Wifi avec la radiocommande ou de drone hors de portée. Le drone enclenche alors de lui-même la procédure de RTH pour revenir au point de départ et atterrir en toute sécurité. Lorsque vous récupérez le signal et que vous voulez reprendre les commandes permuter l’interrupteur S4 deux fois sur la position GPS et la position Norm et la radiocommande sera de nouveau active.Toujours en termes de sécurité, lorsque le niveau de la batterie est faible, le drone vous le notifie par des clignotements au niveau des Leds sous les bras du drone. Si vous continuez à faire voler le drone et que la batterie est trop faible, le drone enclenchera un atterrissage automatique avant que la batterie ne s’épuise.

Conclusions

Le Toruk AP 10 Pro est un bon drone qui convient à tous. Son autonomie maximale de 20 minutes est correcte pour un drone de cette taille. Il dispose de mode de vol avec GPS qui lui permet d’effectuer des vols stationnaires stables et un mode de vol normal avec maintien d’altitude.
La caméra HD à 1080p permet de faire de belles prises de vues. Les images sont stabilisées sur l’axe vertical et il y a beaucoup d’options d’enregistrement vidéo et de prise de photo dont un zoom de 4x. Les images sont plutôt bonnes.
Et enfin, mais non le moindre, ce drone a un look très agréable et une conception soignée. Ce drone est disponible pour environ 700€, ce qui est quand même prix assez élevé par rapport à ses prestations surtout comparé par exemple à un DJI Spark disponible à environ 600€ et qui est plus perfectionné.

Previous PostNext Post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *