L’aile volante Parrot Disco, l’ovni

Aile Volante Parrot Disco

On appelle ailes volantes un Aéronef qui a un peu la forme d’un oiseau. Il n’a ni fuselage ni empennage distinct car ils sont tous assemblés sur le corps de l’aéronef. C’est-à-dire que le cockpit, le réservoir de carburant (ou les batteries) et tous les autres éléments nécessaires au vol sont intégrés à l’aile de l’appareil.
Les ailes volantes sont le résultat de recherches effectuées par Alphonse Pénaud et Paul Gauchot en 1876, mais ils n’ont commencés à se développer réellement qu’au début de la 2nde guerre mondiale. Cependant, ce n’est qu’en 1930 que les ailes volantes pour tout public ont été fabriquées. Elles ont été créées par Hugo Junkers. C’était un avion de transport qui pouvait transporter 34 passagers tous placés dans les ailes : le Junkers G.38 !
En ce qui concerne les drones, ce n’est qu’en 2016 que le Parrot Disco, drone aile volante pour tout public a commencé à être fabriqué et commercialisé par Parrot.

Fiche technique


  • Type : Aile volante avec camera retour
  • Vitesse en vol : 80 km/h
  • Caméra : Full HD 1080p
  • Autonomie : 40 minutes
  • Portée : 2 kilomètres
  • Connexion : Radio
  • Pilotage : Skycontroller 2

Ou acheter le Disco?


  1299€00 | Acheter » Appliquez 20% avec ce code promo !


Design

Le Design du Parrot Disco FPVEn ce moment, quand on parle de drone, on a dans la tête l’image de ces multi rotors à nacelles qui rappellent vaguement un céphalopode, que l’on voit de plus en plus sur le marché. Les ailes volantes de Parrot n’ont rien à voir avec ceux-là mis à part le fait que c’est aussi un drone. Son design est différent, avec ses ailes, il rappelle un avion quand il ne vole pas et à un vrai oiseau quand il est dans les airs. Ses dimensions sont, une fois tous les éléments rattachés entre eux, de 115cmx 58cm x 12cm pour un poids de 700g.
Son fuselage est fait en polypropylène expansé, un matériau léger mais solide. D’ailleurs les ailes se détachent facilement en cas de collision ou de crash pour éviter de les casser.

Son design a été étudié pour une grande stabilité et un aérodynamisme, donc moins de trainée et une meilleure portance. Les ailes finissent par une partie recourbée vers le haut qu’on appelle des winglet et des ailerons mobiles font office de gouverne. Sur le dessus du boitier qui porte tous les éléments du moteur se trouve la sonde Pitot qui permet de mesurer la vitesse de l’air, et aussi le bouton marche-arrêt.

Caractéristiques

la caméra du drone aile volante parrot discoUne fois en l’air, le drone peut atteindre une vitesse maximale de 80km/h et une altitude maximale de 150m. Il est capable de résister à des vents de 40km/h. Sa batterie d’une puissance de 2700mAh lui donne une autonomie en vol de 45 minutes.
La Parrot Disco dispose d’une camera frontale grand angle full HD avec un stabilisateur pour de meilleures images. Elle a en plus 32 Go de mémoire de stockage pour enregistrer les vidéos de vol.
La prise en main est très facile même pour un débutant. Le wifi qui assure la transmission entre le drone et la télécommande a une portée de 2km. A chaque mouvement sur la télécommande, la réaction est presque instantanée. Il faut savoir qu’à partir d’une certaine distance, d’un certain angle, vous pourrez facilement perdre votre aile volante de vue. Il est alors plus difficile de la diriger. Elle dispose cependant d’une fonction géo-barrière qu’il est judicieux d’utiliser au début. Cette fonction vous permettra de limiter la distance parcourue et l’altitude maximale de l’aile volante par réglage. La géo-barrière agit comme un énorme mur au-delà duquel la Parrot Disco ne peut passer. Dès qu’il arrive au niveau de ce « mur » il revient automatiquement.
Pour plus de sécurité et aider encore plus au maniement du Parrot Disco, dispose d’un système de pilotage automatique ultra performant le Parrot C.H.U.C.K (Control Hub and Universal Computer for Kit) Ce système permet d’éviter le décrochage du drone en cas de mauvaise manipulation. Le système garde le cap, l’altitude et la vitesse en usant des informations émanant des Magnétomètre, altimètre et du GPS et GLONASS.

Fonctionnalités

L’aile volante a une très bonne maniabilité. Sa prise en main est aisée et intuitive. Elle vole comme un véritable avion avec les mêmes possibilités. Elle peut faire des courbes, des loopings, des piqués, etc. Contrairement aux drones multi- rotors, elle n’est pas capable de faire des décollages et atterrissages verticales. Elle besoins d’espace et notamment d’environ 50m de terrain dégagé pour l’atterrissage. Donc, il vaut mieux prévoir un terrain vaste et peu fréquenté pour s’amuser avec l’aile volante. D’ailleurs la loi interdit de faire voler ce genre de drone au dessus de terrains habités.

Voilà comment la faire fonctionner :

le skycontroller 2 pour piloter parrot discoPour la mettre en marche, il faut appuyer sur le bouton power qui se trouve au dessus de l’appareil près de la sonde Pitot. Le moteur démarre. Ensuite, il faut appuyer sur le bouton décollage et atterrissage qui se trouve sur la télécommande skycontroller 2. Enfin, il ne reste plus qu’à lancer l’engin de toutes ses forces pour la faire décoller. Une fois qu’elle a pris son envol, elle monte à une altitude de 50m où elle attend que vous preniez les commandes.
Pour l’atterrissage, commencez par vous assurer que vous avez un terrain dégagé d’environ 50 m de longueur. Appuyer sur bouton décollage/atterrissage. Suivant votre commande, le Parrot Disco descend jusqu’à une altitude inférieure à 6m. Le drone plane un peu puis l’altimètre, le capteur à ultrason et la caméra verticale à flot optique font leur travail, la machine inverse la poussée avant d’atterrir en douceur.
Si vous l’avez accidentellement perdu de vue, elle est équipée du système RTH « return to home ». Ce système se sert de donnée GPS pour guider l’appareil à retourner au point où il a décollé.
Il est à noter que le Parrot Disco n’est pas en mesure de faire du vol stationnaire. Donc, il ne peut pas faire de photos cadrés, ni suivre une cible mouvante. Cela peut-être un léger handicap pour les passionnés de photos, mais l’aile volante présente tellement d’autres avantages qui font oublier ce petit hic.

L’Aile volante est accompagnée d’une télécommande surnommée Parrot skycontroller 2. C’est une télécommande de petite dimension car elle ne pèse que 750g. Elle possède une connectivité wifi d’une portée de 2km. Elle ressemble aux manettes qu’on utilise dans les jeux vidéo.
Le joystick du côté du pouce droit est utilisé pour régler la direction de l’appareil : haut, bas, gauche droite. Il suffit de le pousser vers la direction où on veut envoyer le drone
Le joystick gauche règle le régime de l’hélice, c’est-à-dire la vitesse de vol. Il y d’autres boutons qui activent des fonctionnalités et options de l’aile volante ou des lunettes FPV. Comme par exemple, il suffit d’appuyer sur un bouton pour le faire voler en cercle si vous l’avez perdu de vue ou de basculer sur le mode « vue directe » des cockpitglasses.
Avec l’application freeflight Pro, la télécommande peut s’utiliser avec smartphone ou une tablette sous Android ou sous IOS sans distinction. De cette manière, il est possible de regarder en direct les vidéos du vol.
Il est à noter que pour les plus expérimentés qui veulent tenter le pilotage manuel, l’aile volante est compatible avec la plupart des transmetteurs RC qu’on trouve sur le marché. Il suffit tout simplement de les brancher au système d’aide pilotage, le Parrot C.H.U.C.K.

Application Freeflight Pro : C’est l’application qui permet le paramétrage et le pilotage du Parrot Disco. Son interface donne accès à des options qui permettent à l’utilisateur de personnaliser les paramètres de l’appareil (vitesse de vol, altitude, géo-barrière, etc.) ainsi que ceux des caméras, du Parrot Skycontroller 2 pour paramétrer les commandes selon vos goûts et enfin, d’utiliser des smartphones et des tablettes pour le pilotage de l’appareil, ainsi que pour regarder les vidéos du vol en direct. Téléchargeable sur Apple Store et Google Play, il contient le Parrot Cloud où on peut sauvegarder les donnés de vol.

Cockpitglasses : c’est un casque FPV. Pour une expérience de vol en immersion totale, il suffit d’y insère le smartphone. Les images viennent de la caméra frontale 14Mp full HD du drone qui sont retransmis en directe via la connexion wifi. C’est ce qu’on appelle une vision immersive grand angle en HD. Pour un maximum de confort et de sensation, les images sont stables, et sans distorsions. Avec la vue, on se prend vraiment pour un oiseau et on imagine sans peine, mieux, on peut voir ce qu’il voit du ciel. De temps en temps, vous pouvez basculer en mode « vue directe » et passer sur la caméra arrière de votre téléphone pour un autre angle de vue ou pour connaître votre position.

Les ailes volantes Parrot Disco ne sont peut-être pas les meilleurs appareils pour prendre des photos dans le ciel, mais son design, ses performances, sa maniabilité et enfin son cockpitglasses ne sont qu’une petite partie des arguments en sa faveur. C’est pour cela que pour le moment elle n’a pas son égal dans le marché.

Fiche technique


  • Type : Aile volante avec camera retour
  • Vitesse en vol : 80 km/h
  • Caméra : Full HD 1080p
  • Autonomie : 40 minutes
  • Portée : 2 kilomètres
  • Connexion : Radio
  • Pilotage : Skycontroller 2

Ou acheter le Disco?


  1299€00 | Acheter » Appliquez 20% avec ce code promo !


L’histoire de Parrot

C’est en 1994 que la Société Parrot a été créée. Ses Fondateurs sont Jean Pierre Talvard, Henri Seydoux et Christine de Tourvel. Son siège social se trouve à Paris.
Elle produit des drones, des objets connectés et de l’équipement automobile. Son effectif est de 948 personnes et en 2015 son CA s’élevait à 325 millions €. Jean Pierre Talvard était le premier PDG de la société.

En 2002, il cède ses actions de la société et c’est Christine de Tourvel qui le remplace à la tête de la société. En 2009 Christine de Tourvel cède aussi ses actions. Ainsi, c’est Henri Seydoux qui est le PDG de la société maintenant.

En 2015, Parrot investit dans plusieurs sociétés pour renforcer ses activités et plus particulièrement les activités qui utilisent des drones. Aujourd’hui les filiales de la société sont Parrot Drones pour les drones de loisir, Parrot automotive, senseFly, Pix4D, Airinov qui fabrique des drones pour l’agriculture, Micasense fabricant de capteur pour les drones agricoles et EOS Innovation fait des robots pour l’inspection.

En 2010, Parrot sort Parrot AR Drone son premier drone de loisir contrôlé par un smartphone, puis en 2016 elle sort son drone Disco en ailes volante.

Vous allez sans-doute aimer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
Le drone Walkera Vitus, une alternative serieuse au DJI Mavic Pro ?
Le Walkera Vitus, une alternative au DJI Mavic Pro ?

Ils sont nombreux ces constructeurs envieux de la réussite fulgurante de DJI et cherchant à venir grignoter ne serait ce...

Fermer