Drone Yi Technology

Société en pleine expansion depuis quelques années, Yi Technologie, qui précisons-le,  n’est pas une filiale du géant chinois Xiaomi, est une start-up chinoise. Productrice de nombreux produits très bien reçus par les consommateurs  dans le domaine de l’imagerie et du high tech (caméra, drones, accessoires pour caméra), il est temps de connaitre un peu  plus cette petite qui fait trembler les grands

Historique

Créée par Sean Da en  2014, Yi Technology est une start-up chinoise. Elle évolue dans le domaine et de l’imagerie électronique. Son siège social se trouve à Seattle, Washington. Elle possède 500 employés. Sa devise est d’utiliser les innovations pour rendre la vie des gens plus sûre mais aussi plus drôle.

Nombreux sont ceux qui ne connaissent pas bien la vrais situation légale de cette société et pensent qu’elle est une filiale de la société Xiaomi.  Cela en réalité n’est pas du tout vrai.

En fait, Yi Technology travaille en étroite collaboration avec Xiaomi car c’est cette dernière qui distribue les produits de Yi Technology en Chine. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle Yi Technologie est peu connue.

Outre le fait d’être le distributeur des produits de Yi Technology, Xiaomi a été l’un des premiers investisseurs dans la société Yi Technology et aujourd’hui encore, il reste un actionnaire minoritaire dans Yi Technologie,  mais la société Yi et ses produits sont tout à fait indépendants.

Peu de temps après sa création, en 2015, Yi présentait sa première action cam , la Xiaomi Yi Action Camera(distribuée sous la marque Xiaomi). A sa sortie, cette caméra a déjà attiré l’attention des consommateurs attirés par le rapport qualité/prix de ce produit. En effet, en terme de performance, elle pouvait sans problème rivaliser avec les GoPro car elle est équipée de la même technologie ; la puce A7LS d’Ambarella, et le tout pour seulement 100€.

A partir de l’année 2016, la société se lance dans la fabrication de drones et cette même année est née le drone Erida. Le drone Erida a été présenté au public lors du CES en 2017. Encore une fois, YI a frappé très fort et a réussi la performance de sortir un drone très concurrentiel avec des innovations telles que une autonomie en vol de 40 minutes ce qui représente presque deux fois plus que l’autonomie moyenne des drones les plus performants du marché.

Au cours de cette même année, Yi s’est introduit dans le marché des appareils photos. Dans ce marché dominé par de grandes marques comme Canon ou Nikon, Yi a réussi à attirer l’attention des consommateurs avec un produit très concurrentiel encore une fois.

On peut se demander comment une toute petite société comme Yi  Technology arrive à concurrencer de grandes marques sur leur propre marché. Le mérite en revient pour une grande partie à son Sean Da, le fondateur du Yi Technology.  On peut dire que cet homme a de l’expérience dans son domaine car avant de créer sa propre société, il était chef de l’ingénierie chez Intersil, une entreprise de renom  qui se spécialise dans la conception de contrôleur électronique. Intersil a d’ailleurs fourni les contrôleurs électroniques de la Xiaomi Yi Cam. C’est dire qu’il a un certain savoir faire dans son domaine.

Bien que  la société soit encore toute jeune, elle est déjà reconnue à l’international dans son domaine. Elle se  positionne comme étant un fournisseur de technologies, de  services, et des plateformes d’imageries. Provenant des 4 coins du monde comme les Etats-Unis, La Chine, Le Japon ou l’Israél, son équipe de développeurs a plusieurs années d’expérience en matière de technologie de l’imagerie, de développement d’algorithme ou d’applications mobiles, d’analyse de données et de cloud computing.

Yi a pour ambition de mettre la technologie de l’imagerie à la portée de tous. Cette petite société travaille pour innover et faire des produits performants mais à la portée de tous. Elle veut que ses produits participent à rendre le monde plus sûr (caméra de surveillance pour la sécurité de la maison, la surveillance à distance du bébé, etc)  mais aussi plus fun (action cam, appareil photo, drone).

Tous les produits qu’elle a présenté à ce jours, ont toujours confirmé cette ambition. Sa politique de prix très concurrentiel pour une grande performance de chaque produit donne la possibilité aux consommateurs d’avoir des produits qui leur aurait presque couté le double pour les mêmes performances.

Une petite sélection de ses produits

  • Xiaomi Yi cam : C’est a première caméra produite par Yi. La technologie dont elle est dôtée, ainsi que son design se rapproche beaucoup de ceux du GoPro.

Le boitier est de même forme que celui du GoPro mais la ressemblance s’arrête là. La finition n’est pas de la même catégorie. Si les GoPro sont plus sobres esthétiquement, le boitier en plastique aux couleurs vives de la Yi Cam fait plus « jouet ». La performance est plus significative, elle approche presque de celle de la GoPro Hero 3. Elle est equipée d’une puce A7LS qui contrôle un capteur 16Mp de chez Sony, une puce Wi-Fi de chez Broadcom et un objectif grand-angle de 155° avec une ouverture f/2.8. Comme la caméra ne contient pas d’écran, les réglages se font via une application Android/IOS. Il est aussi possible d’utiliser une application tierce comme celle utilisée pour les caméras GoPro. L’autonomie est de moins de 2 heures en 1080p à 30 FPS. Si on utilise le Wi-Fi l’autonomie descend à moins d’une heure. La caméra filme en FHD (1080p) à 60FPS et en HD (720p) à 120FPS. Il est aussi possible de régler les modes de photos. La résolution maximale est de 16Mp. Vous pouvez choisir entre 4 modes : le mode normal, le mode compte à rebours, le mode rafale et le mode timelapse. Avec le mode timelapse vous pouvez régler le lapse de temps entre chaque prise de vue d’une demi seconde, de 1, 2, 5, 10 ou 30 secondes. Dans le pack à la vente on peut trouver la caméra, un câble micro USB, une batterie de 1010mAh, le manuel (pas de version française mais uniquement en Chinois) et une perche télescopique.

La raison du succès de cette caméra c’est son tout petit prix pour des performances plutôt élevées. Mais pour ce prix, il faut savoir faire des concessions. Ainsi, elle n’est pas pourvue de boitier étanche ni un manuel autre qu’en Chinois et l’autonomie est en peu moins élevé.

  • Yi 4K action cam : la Yi 4K est la seconde caméra conçue par Yi Technologie. Malgré le succès de sa première caméra, Yi ne se repose pas sur ses lauriers et a continué d’améliorer son produit. Le design de la 4K est plus recherchée, finie les couleurs criardes pour le boitier, la Yi 4K est d’un gris tout ce qu’il y a de plus sobre, plus agréable, moins lourd et toujours aussi peu fourni. L’absence totale de bouton (sauf celui qui sert d’allumage et de déclencheur)  sur le boitier s’explique par le fait que les réglages se font désormais à partir du nouvel écran tactile de 2.1’’ au dos de l‘appareil. La taille et la résolution de l’écran permettent une navigation aisée. Pour le réglage des paramètres   la Yi 4K n’est toujours pas disponible en langue française. L’application elle aussi a été améliorée. Elle est plus simple et plus intuitive dans son utilisation. Elle donne accès aux différents modes vidéo. Vous pouvez choisir entre le timelapse, le slow motion, le loop et le mode vidéo+photo. Vous pouvez aussi faire des réglages et des corrections sur les images.

Dans cette seconde géneration de caméra, l’enregistrement en  4K fait son apparition. Si le capteur est toujours de 12MP, mais le processeur est devenu le A9 toujours de Amberella. Ainsi, la caméra permet de faire des enregistrement en  4K/UHD 3840 x 2160 px à 30 i/s, en FHD 1920 x 1080 px à 120, 60 et 30 i/s et en HD à 240, 120 et 60p. L’autonomie de la batterie a été revue à la hausse et la mémoire est extensible jusqu’à 64Go avec une carte micro SDXC.

Les petites imperfections de cette caméra s’oublient vite quand on connait ses performances et surtout son prix très attractif, pratiquement la moitié du prix d’une caméra de même performance chez les autres marques.

  • Yi 4K + : Yi a profité du salon Mobile World Congress  de cette année (2017) pour présenter sa nouvelle caméra  Yi 4K+. C’est presque une annonce officielle que Yi qu’il s’attaque au marché Européen. La performance et le prix défiant toute concurrence ont de quoi faire trembler les concurrences. La grande nouveauté bien sûr la nouvelle 4K+ est la première caméra capable de filmer en  4K/UHD à 60ips grâce au nouveau processeur H2  Amberella. Mais il y a aussi desormais la possibilité d’enregistré en images en format Raw.

Les modes 2.7K, FHD, HD et ralentis sont toujours présents. Le capteur est toujours le Sony R BSI CMOS 1/2,3″ de 12 Mpx avec une stabilisation électronique 3 axes.

Le design est  n’a pas beaucoup changé. Sobre et élégant mais toujours minimaliste.  Pratiquement pas de boutons sur le boitier. Les réglages se font via l’écran tactile de 2.2’’ à l’arrière de l’appareil. Cependant, une nouvelle prise USB a été ajoutée au boitier. Elle sert à charger l’appareil et la connecter à un ordinateur. Le déclenchement de l’enregistrement peut se faire par commande vocale. L’autonomie est de la batterie est d’environ 120mn en enregistrement 4K/UHD

Après un update de l’application, le live streaming sera disponible. Ainsi, avec la connection Wi-Fi, on pourra commander la caméra et partager des vidéos.

La Yi 4k+ sera bientôt disponible en France a moins de 350€.

  • Yi home camera et Yi home camera 2 1080p : La société Yi fabrique aussi des caméras déstinées à la surveillance d’une maison. La caméra est équipée de capteur permettant de filmer en HD 720p, un angle de vision de 111°, un zoom numerique de 4x, un mode nuit (caméra infrarouge). Elle a aussi un microphone et un haut parleur intégré et une entrée pour une carte microSD allant jusqu’à 32Go. Les séquences vidéo enregistrées peuvent –êtres stockées soit sur la carte SD, soit sur le cloud de Yi.

La Yi home caméra composé d’une caméra et d’un socle pour l’entreposer mais uniquement sur une surface plane et à côté d’une prise de  courant car elle n’a pas de batterie autonome. Pour l’utiliser, il faut la coonecter par son Wi-Fi, à la connection de la maison.  Avec l’application on a accès au live streaming de la caméra et sans latence.

La camera dispose d’une fonction « alerte » dont on peut paramétrer le niveau de sensibilité et la fréquence. Avec cette fonction, quand la caméra détecte un mouvement ou un son, elle déclenche une courte séquence vidéo et  vous envoie une notification.

Avec les réglages nécessaires, il est possible de définir une zone plus précise à surveiller plus particulièrement. La caméra n’est pas pourvue d’alarme, mais si la touche micro reste enfoncée, il est possible de s’adresser à ceux qui sont près de la caméra à distance.

La seconde génération de cette caméra est nettement plus évoluée que la précédente. Elle est dotée de la puce S2LM Ambarella.  Elle dispose d’un angle ultra large de 130°et la technologie HDR permet d’obtenir des images nettes et lumineuses.  Son projecteur infrarouge de 11 Leds permet de voir aussi clair la nuit que le jour, et cela jusqu’à une distance de 10m. Elle est aussi équipée d’un detecteur  de présence et de pleurs de bébés et de reconnaissance de geste.

Et enfin, le design a aussi été repensé et amélioré. La caméra et de forme ovale et s’intègre dans son socle en dome. Le tout, de couleur blanche, forme un ensemble plutôt élégant.

  • Xiaomi Yi M1 : C’est  un appareil photo hybride à capteur  4/3’’. La présentation est agréable.  Il existe deux versions ; la version noire et la version gris et argenté. La signature de Yi est toujours présent avec un boitier minimaliste, tout en plastique et son écran tactile de 3’’.

Sur le boitier, on peut voir le bouton power, deux molettes dont l’une sert à choisir le mode de prise de vue et l’autre est destiné aux réglages. Le dernier bouton sert au déclenchement. Pour tout autre réglage il faut aller dans le menu à partir de l’écran tactile. Avec son capteur micro 4/3 Sony IMX 269 le Yi M1 peut prendre des photo à 20MP en JPEG ou en RAW mais ps les deux même temps.  Il peut prendre des vidéos  en 4K à 30FPS, ou  en FHD à 60FPS. Les autofocus continus sont possibles.

Cet appareil a reçu un accueil plutôt mitigé auprès des consommateurs qui le considère comme une pâle copie d’une grande marque. Ce qui n’est pas complètement faux puisqu’il ressemble beaucoup à un appareil Leica. Cependant dans la mesure où la présentation est plutôt agréable et que les performances sont au rendez-vous (malgré  des petits défauts perfectibles) cette ressemblance est  loin d’être gênante.

  • Le drone Yi Erida : Yi Technology a annoncé la sortie de son drone Eirida au cours du CES 2017. Le drone est un tricoptère destiné à la prise de vue aérienne. Le design est plutôt sympa, les deux bras latéraux peuvent se replier, ce qui s’avère plutôt pratique pour le transport. La finition donne une impression de solidité grâce à la fibre de carbone. Le tout est plutôt léger, environ 1.5kg, batterie comprise. Ce drone se démarque surtout par sa grande rapidité, une vitesse de pointe de 120km/h annoncée ainsi que  par son autonomie de 40 minutes grâce à sa batterie Lipo 4S de 6800mAh. Le système lidar de scanner laser fonctionne entre 30 et 6000m et fait prendre de l‘altitude au drone en cas d’obstacle.  Pour le positionnement, le drone est pourvu des systèmes GPS, Glonass et Beidou. La caméra embarquée est la Yi 4K (citée ci-dessus) montée sur une nacelle de stabilisation. L’application, ouverte aux développeurs, permet de piloter le drone, d’intégrer de points d’intérêt et de paramétrer les modes de vols.
  • Yi DVR : c’est aussi un produit orienté vers la sécurité comme les caméras de surveillance, mais cette fois en voiture. Une fois qu’elle commence à fonctionner (avec  le démarrage de la voiture) elle filme la route. Le but est double, disposer d’images pour preuve après un accident et plus important,  vous éviter de faire des accidents. Ainsi, elle vous alerte lors des dépassements de lignes continus ou si vous êtes trop poche d’un autre véhicule. La caméra se pose  via un support pare brise et son alimentation se fait par câble avec prise allume cigare/ USB ; Elle dispose d’une batterie mais elle ne dure pas longtemps. Les enregistrements se font  sur une petite carte mémoire dont une partie non effaçable qui sert à conserver les images en cas d’accident. Il est aussi possible de récupérer les enregistrements sur un smartphone. La caméra a un angle de prise de vue de 165° qui correspond à une route à 3 voies. Sa technologie permet de filmer  même en situation de faible luminosité ou la nuit.

Ce ne sont là qu’une partie des produits de Yi que j’ai choisi car ils représentent la totalité des produits de la société. Elle vend aussi des accessoires et d’autres versions des produits que j’ai présentés. Certains des produits ne sont pas encore disponibles en France, mais il est possible de s’en procurer via un site de e-commerce directement de Chine.

Quel avenir pour Yi ?

Cette année, Yi a participé au CES 2017. C’est comme une sorte d’annonce officielle qu’elle va commencer à s’attaquer au marché Européen. Il est vrai que plusieurs produits de la société qui ne sont pas encore disponibles en France le sont déjà dans d’autres pays comme les Etats Unis notamment. Si cette incursion de la petite Start-up Chinoise a de quoi rendre nerveuse les concurrents, les consommateurs eux se frottent les mains car les produits de Yi sont plutôt appréciés et nous espérons que dorénavant, nous pourrons trouver des options en français dans le menu et les manuels d’utilisation des produits Yi.

Elle commence aussi à se lancer dans le e-commerce avec un certain succès d’ailleurs quand on sait qu’en novembre dernier, elle a vendu pour 600 000 $ de produit en un seul jour sur un site de e-commerce.

En tout cas, on augure un avenir brillant pour cette société. Ceux  qui ont dénigré son Yi M1 à sa sortie par exemple sont en train d’être conquis par la performance de ce petit appareil photo Hybride. Elle a les moyens de faire de l’ombre aux grands de ce domaine si elle continue à proposer des produits aussi bons avec des prix.